mardi 21 janvier 2014

Avant d'aller dormir de S.J. Watson

Avant d’aller dormir

S.J. Watson



Aux éditions Pocket, mai 2013, 480 pages





Chaque matin, c'est le même effroi. La même surprise. 

En se découvrant dans la glace, Christine a vieilli de vingt ans. Elle ne connaît ni cette maison, ni l'homme qui partage son lit. 
Et chaque matin, Ben lui raconte. L'accident. L'amnésie...
Ensuite, Christine lit son journal, son seul secret. Et découvre les incohérences, les questions, tout ce qu'on lui cache chaque matin, posément. Peut-être pour son bien... Peut-être pas.








Mon avis : Avant d’aller dormir est le premier livre de S.J. Watson et c’est un véritable succès. Avant de commencer ce livre, beaucoup m’ont dit qu’il était difficile de le lâcher une fois commencé. Effectivement je l’ai lu très rapidement et j’ai été happée par l’histoire de Christine Lucas (le personnage principal) qui chaque matin ne se souvient plus de qui elle est. On s’attache dès les premières pages à ce personnage fragile, perdu mais très déterminé. Tout comme elle, on découvre ses journées, qu'elle a pris le soin de noter la veille, dans son fameux journal. On se sent frustré par les incohérences et les mensonges qu’elle découvre à la lecture de celui-ci et l’on veut, comme elle, savoir pourquoi elle a perdu la mémoire. C’est la première fois où je ressens autant de peine pour un personnage torturé physiquement et moralement par l'auteur.

Le sujet abordé par Watson de l’amnésie m’a beaucoup intrigué au départ et j’ai aimé la manière dont il l'a mis en scène. Nous connaissons l’histoire et développons notre point de vue seulement à partir des écrits du journal de Christine, nous ne savons finalement que ce qu’elle a pu noter la veille. Ce style d'écriture instaure un suspense insoutenable et éveille notre curiosité car chaque jour l’héroïne en apprend un peu plus et nous aussi. L’auteur fait naître chez le lecteur les sentiments ressentis par Christine comme l’angoisse, la peur, et l’inquiétude, à travers des questions qui la hantent : qui suis je vraiment ? A qui puis-je faire  réellement confiance ? 

Un peu déçue par la fin mais je n’en dis pas plus... Je pense que cela vient du fait que je m’attendais à un 'vrai' thriller alors que je considère ce roman plutôt comme un roman noir ou un thriller psychologique. 

En bref S.J. Watson aura bien joué avec mes nerfs pendants quelques heures. Le suspense est présent tout le long et le rythme lent crée un climat de paranoïa où l’on est amené à soupçonner tout le monde. Un livre définitivement frustrant ! 

Ce roman va être adapté au cinéma en 2014 avec Nicole Kidman et Colin Firth. Je mettrai ci-dessous la bande –annonce dès qu’elle sera disponible.


« Le journal avait un parfum défendu, dangereux, alors que c’était peut-être uniquement dû au soin que j’avais pris à le cacher. »

4/5