lundi 16 décembre 2013

La confrérie des éveillés de Jacques Attali

Jacques Attali

La confrérie des éveillés

Aux éditions Livre de Poche, 2006
320 pages
Au XIIe siècle, à Cordoue, avant d'être torturé et pendu, un artisan juif eut le temps de révéler à son neveu comment obtenir le livre « le plus important à avoir jamais été écrit par un être humain ». Lancé dans cette quête à travers l'Europe et le Maroc, Maïmonide croise un jeune musulman, Averroès, entraîné dans la même recherche. L'un et l'autre - qui deviendront des géants de la pensée - sont poursuivis par un groupe mystérieux bien décidé à tout faire pour les empêcher d'aboutir : la Confrérie des Eveillés. La plupart des personnages de ce roman ont vraiment existé. La plupart des événements politiques et personnels auxquels ils sont confrontés ont eu lieu. Tout donne à penser qu'en ce moment crucial de l'histoire du monde, le plus grand des penseurs juifs et le plus grand des philosophes musulmans ont dialogué exactement comme ils le font ici. Tout, enfin, dans l'Histoire, s'est toujours déroulé et se déroule encore exactement comme si le complot évoqué dans ces pages avait vraiment existé. Comme si les « Eveillés » étaient encore parmi nous, porteurs d'un secret essentiel pour l'avenir de l’humanité, mais à jamais perdu. A moins que…?

Mon avis : On est au 12ème siècle dans la belle Andalousie. Un artisan juif est sur le point d’être pendu, il confie, avant sa mort imminente, une mission secrète à son neveu. Maïmonide apprend alors l'existence d'un livre sacré. Une œuvre unique dont Aristote serait à l'initiative. Ce mystérieux livre évoquerait la science et la religion.

Afin d'honorer et respecter la mémoire de son oncle, il part, après avoir acquis les connaissances nécessaires, à la recherche des personnes qui connaissent la destinée du livre secret. Sur son chemin il croise Averroès, un musulman investit de la même mission.
J'ai beaucoup aimé ces deux personnages qui vont se lier d’une amitié sincère (malgré un contexte qui les oppose) grâce au respect, au partage et à l'admiration, qu’ils éprouvent l'un pour l’autre.

Cette quête commence à Cordoue et les mène à Tolède, Fès, Cochin, d'Egypte jusqu'en Terre Promise ou encore de la Provence aux rives du Gange. Les rencontres faites au cours de ce périple enrichissent leurs réflexions et leurs connaissances.
Cette période connaît une rupture, voire « une réforme », politique et religieuse alors que les trois religions monothéistes (le judaïsme, l'islam et le christianisme) cohabitaient en parfaite harmonie, jusqu'à présent. Dans ce climat politique changeant ces trois religions se retrouvent confrontées les unes aux autres. Plusieurs questions philosophiques jalonnent l’aventure de ces deux grands érudits, notamment la sagesse, la foi, la religion et la raison.
Mais un groupe clandestin, ou société secrète, va tout faire pour compliquer et tenter de dissuader la réalisation de cette quête : la Confrérie des éveillés. Tout cela éveille notre curiosité, pourquoi ne veulent – ils pas qu’ils découvrent ce livre et que contient t-il réellement ?

Pour encore mieux situer ce texte : La fin du XIIe siècle est en Occident un siècle de Renaissance dans tous les domaines du savoir humain comme la science, la politique, la religion, la mathématique, l’architecture, l’astronomie et la philosophie par exemple. Ce mouvement est dû à la traduction en latin des œuvres grecques et judéo-musulmanes par des érudits des trois religions monothéistes. La pensée philosophique d’Aristote fût notamment redécouverte grâce aux deux grands maîtres penseurs de l’époque Maïmonide et Averroès, les deux personnages principaux du roman historique de Jacques Attali. Ces traductions seront réalisées dans plusieurs villes dont Tolède. Il faut donc prendre conscience que depuis le IXème siècle, le monde musulman connaît un rayonnement sans égal et restera, pendant plusieurs siècles, la civilisation la plus développée. 

La Confrérie des éveillés est définitivement l'un de mes livres historiques favoris! Entre discours philosophiques et théologiques, ce roman est avant tout un magnifique message de tolérance des religions, du savoir et d'humanité tout simplement. C’est un roman passionnant et riche par ces personnages, son intrigue et sa réflexion philosophique. On suit cette quête portée par un fabuleux voyage au coeur de l'âge d'or du monde musulman.

5/5

“Il faut apprendre avant de découvrir; apprendre c'est comme chercher à rencontrer un roi. Il faut d'abord trouver sa ville, puis son palais et enfin obtenir d'être reçu en audience.”